Yannick Jaulin

Le Beau Monde ?

Son art suit le tracé d’un chemin intérieur. Une quête vers soi dont il extrait ce qui pourrait entrer en résonance avec l’autre. Là est la contribution de Yannick Jaulin, son travail, son œuvre : aller vers ce qui est, se défaire de ses amarres, faire le récit de ses errances, de ses révélations et peut-être ainsi, aider les gens à faire de même, comme une tentative de réparation pour celui qui a « le désir incurable de guérir le monde ». Cette voie qui éclaire la part sombre en chacun, « à la fois au-dessus des terres et dans les caves du monde », qui se dresse sur une ligne de crête entre pulsion de vie et pulsion de mort, qui invoque le merveilleux ; cette voie donc, est à la fois le motif principal du conte et un véritable chemin existentiel.

Auteur, il collecte et écrit des histoires plus vastes qu’elles-mêmes, qu’il transmet lorsqu’il endosse la fonction du conteur, cet intermédiaire d’une mythologie dont l’universalité se loge dans l’intime, ce colporteur de paroles dont l’humour décale la pensée pour y déceler ce qu’elle dissimule. Conter, c’est transmettre des outils émancipateurs : être ce médiateur qui, par des histoires aussi ordinaires qu’invraisemblables, tend à faire entendre ce qu’il y a au-delà des discours institués. C’est aussi œuvrer à tisser la conscience collective – et son inconscient – qui, à travers ses récits symboliques, trame de générations en générations, des ressources pour accueillir la mort, dépasser la peur, consoler la mélancolie et rencontrer l’autre. Cet outillage à la marge du système scolaire et des savoirs disciplinaires, délivre une connaissance intuitive de la chair, des sens et des émotions dont nous sommes faits.

Yannick Jaulin s’attelle à « être dans le réel, à faire résonner l’actualité du monde avec des paroles mythologiques et des récits allégoriques. » À travers le verbe, ce sont les notions de territoire – psychique comme géographique – et d’appartenance à une communauté de valeurs qu’il saisit lorsqu’il interroge la survivance des origines face à la globalisation ; aborde la place du mythe, de la fabulation et de la croyance dans l’édification des imaginaires, des identités et du monde tel qu’il est ; développe une histoire de la domination linguistique en plaidoyer pour les langues minoritaires[1] ; ou bien, au plus proche de chacun, aborde l’incapacité à vivre l’amour lorsqu’on n’a jamais appris à le dire, à mettre en mots l’émotion et par là-même, à savoir ce que c’est, que l’éprouver[2]. En fouillant ce que la ruralité fait de l’amour, en remontant le fil des générations, il trouve la voie de la réconciliation. Croisant les histoires collectées et les documents compilés, la fable, qu’elle soit divertissante ou édifiante, est le support d’une considération sur la place du langage dans le déterminisme social, sur la construction du libre-arbitre et son expression.

Au sein de la société, Yannick Jaulin perpétue la nécessité de l’oralité – cette forme primitive d’enseignement – en proximité directe avec ceux à qui il s’adresse. Qu’il soit, auprès d’un public, porte-parole des voix et des langues oubliées ou, auprès d’un artiste, transmetteur d’un savoir-faire ; qu’il parcourt les foires ou les institutions nationales, il chatouille le nombril d’un monde « que nous nous acharnons à construire le jour et détruire la nuit ». Puisque, dit-il, « nous sommes tous nés d’un récit », il défend « le récital d’histoires comme art populaire, porteur d’une capacité métaphysique à rendre l’humain à lui-même. »

L’artiste non-nombriliste est le chercheur inlassable d’un épicentre commun, dont la quête met en tension les polarités terrestre et cosmique, naturaliste et mystique, pragmatique et philosophique, autour d’une question première : des origines à nos devenirs, quels animaux imaginatifs sommes-nous ?

[1] Ma langue maternelle va mourir et j’ai du mal à vous parler d’amour

[2] Causer d’amour


En 1996, Yannick Jaulin crée la compagnie Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin et l’installe à Pougne-Hérisson.

Son activité regroupe toutes les initiatives artistiques concourant à la promotion de la création dans le domaine du conte et de l’oralité notamment par :

La création de spectacles articulant le conte, l’écriture à partir de collectages, l’agrégation des grands mythes aux grands thèmes contemporains.

Le métissage et la confrontation aux autres formes de création (théâtre, musique, arts de la rue et du chemin, arts visuels) ; ce qui se concrétise aussi par la mise en œuvre de coproductions de la compagnie avec des ensembles ou groupes relevant de ces différentes disciplines.

La co-direction en collaboration avec Olivier Allemand du Nombril du Monde, son projet, son équipe et son incontournable Son et Lumières.

L’accompagnement à la scène par le jeu et l’écriture pour une nouvelle génération de conteuses, de conteurs et d’artistes de l’oralité.

Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin est le socle sur lequel se construisent toutes les productions de la compagnie.

Elle supporte les aspects administratifs, financiers, de communication et de logistique des créations jusqu'au jour de la première. L'exploitation des tournées est ensuite confiée à l'équipe d'Astérios Spectacles, dirigée par Olivier Poubelle, fidèle compagnon de route depuis près de 25 ans. La compagnie garde sous son aile la gestion des tournées auprès des organisateurs non-institutionnels (festivals, associations, entreprises).

Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin est actuellement en conventionnement avec le Ministère de la Culture en région Nouvelle-Aquitaine et la Région Nouvelle-Aquitaine, et est soutenu par le Département des Deux-Sèvres.

Depuis son installation à Pougne-Hérisson en 1996, elle a parcouru un chemin original, tant pour la discipline, que dans son inscription territoriale en permettant le développement d’une œuvre singulière et en renforçant les multiples facettes de l’artiste qui la dirige.

Yannick Jaulin a su renverser le handicap d’une langue singulière et enclose dans un terroir en la faisant entendre comme un avantage, une musicalisation des profondeurs de l’individu.
Avec une population, tout entière engagée à ses côtés, avec la complicité d’inventeurs et d’artistes envahissant l’espace public et l’espace rural, il a généré la légende du Nombril du Monde. Il a ainsi donné naissance au Jardin des histoires dans une commune de 350 habitants, vers laquelle convergent des milliers de visiteurs, et aussi des spectateurs pas tout à fait comme les autres lors des festivals du Nombril dont il demeure le principal maître d’ouvrage.

Yannick Jaulin accompagne et parraine une nouvelle génération de conteuses et de conteurs.

Il leur communique son exigence de recherche et de création de formes nouvelles, et un goût pour la confrontation des grands problèmes de notre époque et des grands mythes fondateurs de notre civilisation.

Quelques repères et quelques traces

Jaulin sur scène (auteur et interprète)

2018               Causer d'amour
2018              Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à vous parler d'amour
2016              5 et 3 font 8
2015              Comme vider la mer avec une cuiller
2015              Contes japonais
2012              Conteur ? Conteur
2012              2 allers simples pour chez moi (avec Kent)
2011              Les Sentiers de la Tourmente (avec L’Auvergne imaginée)
2010              Le Dodo
2010              Monsieur Chance (musique de Martin Matalon)
2009              Merlicoquet et autres contes de randonnée (avec Camille Rocailleux)
2008              La Tournée du Ponant (avec Sloï)
2007              Terrien
2006              Forêts (m.e.s. Wajdi Mouawad)
2004              Plus loin a l'Est c'est l'Ouest
2003              Menteur (avec Camille Rocailleux)
2000              J'ai pas fermé l'oeil de la nuit
2000              Jaulin en scène
1999              Enchanté
1998              Mick de Chaï
1996              Rien que du beau monde
1994              La vie des roses
1991              Pougne-Hérisson
1989              Géants
1987              Château-Fromage
1987              Gargantua (m.e.s. Bruno de la Salle)
1986              Feux Follets
1986              Belesbat (avec le groupe Jan do Fiao)
1985              Tradition du goût (avec les Petits Doigts qui touchent)
1985              La mogette d’or
1984              La beroète à Balthazar
1984              La montagne verte (avec Gérard Potier)
1982              Création du groupe Jan do Fiao 

Jaulin en coulisses

2016              Les Oisives / Valérie Puech et Angélique Clairand - idée originale et écriture
2009              Le Baiser / Valérie Puech - collaboration artistique
2009              Chemin de la Belle étoile / Sébastien Bertrand - écriture
2009              L’enfant porte / Chantiers d’Asttafort - écriture
2007              La Bête à deux dos ou le coaching amoureux/ Angélique Clairand - écriture
2004              La Légende de Monsieur Chance - livret pour une création de musique
                     contemporaine
2003              La Chose / Titus - coproduction
2002              Le petit Monde de Monsieur Franck / Anne Marcel - coproduction
1998              La croisade du bonheur / Sandrine Bourreau - écriture
1998              Sarclo - mise en espace 

Livres

2018              Voyage à pas d'âne (Gestes Edition, avec les photos d'Eddy Rivière)
2017              Coline ou les couleurs du temps (Marmailles & compagnie)
2015              La Papote (Didier Jeunesse)
2014              La Cheneuille (Editions d’Orbestier)
2013              Le Tracteur aux dromadaires (Editions d’Orbestier)
2012              Le Nombril du Monde, la légende de Pougne-Hérisson avec Laurent
                       Morin (Geste éditions)
2011              Yannick Jaulin raconte le Dodo (éditions Paradox)
2009              La Nuit de Léon (Didier Jeunesse)
2008              Un french pour Champlain, je me souviens (Vibrato et Sangam)
2007              Yannick Jaulin raconte Terrien (éditions Paradox)
2005              Le Lutin Céleste (éditions de l’Attribut)
2004              Yannick Jaulin raconte Pougne-Hérisson (éditions Paradox)
2004              Les histoires de Pougne-Hérisson : La p’tite histoire (Geste Editions)
2000              La Légende de Pougne-Hérisson (éditions Le Beau Monde ?)
2000              Il était une fois J’ai pas fermé l’œil de la Nuit avec Titus (éditions Le Beau
                     Monde ?)
1980              D’épave : poèmes en bia parlange avec Christiane Mandin (éditions Arantèle)

CD
2015              Comme vider la mer avec une cuiller (Livre-CD – éditions Le Beau Monde ?)
2011              L’enfant porte (Sony)
2009              Merlicoquet et autres contes de randonnée (Didier Jeunesse)
2007              Le Peuple des Dunes (Livre-CD – Tôt ou Tard)
2006              Contes d’animaux (Le Beau Monde ?)
2004              Menteur (Livre-CD - Le Beau Monde ?)
2002              Yannick Jaulin raconte le Marais Poitevin (Le Beau Monde ?)
2002              J’ai pas fermé l’œil de la nuit (Livre-CD - Le Beau Monde ?)
1999              Rien que du Beau Monde (L’Autre Label)
1999              Contes pour les drôles et les moins drôles (L’Autre Label)
1998              Mick de Chaï (Le Beau Monde ?)
1995              La Vie des Roses (L’Autre Label)
1994              Contes pour les drôles (Auvidis)
1992              Pougne-Hérisson (L’Autre Label)
1987              Jan do Fiao (Geste) 

Vidéos
2018              Parlae Parlanjhe (DVD, documentaire réalisé par Patrick La Vau, sur une idée originale de Yannick Jaulin)
2012              Le Dodo (DVD - Le Beau Monde ?)
2007              Terrien (DVD - Le Beau Monde ?)
2006              Les Plus Belles Histoires de Pougne-Hérisson (DVD – Astérios)
2004              Menteur (Livre-DVD - Le Beau Monde ?)
1994              La vie des roses (VHS – Astérios)

Newsletter

Pour ne rien louper, inscrivez-vous à la Newsletter