Sur scène

Nous sommes tous nés d'un récit

Nous sommes tous nés d'un récit est une forme qui a germé lors des chantiers de travail sur le spectacle Comme vider la mer avec une cuiller. Yannick Jaulin avait le souhait de conserver cette matière première vive, vivante du récit religieux, afin de pouvoir la produire et la jouer à l'envi dans des lieux insolites.

Parler du doute, je n'y crois pas…
Nous sommes nés d'un récit, mensonges pieux, nationalisme, petit Lavisse.
Je casse le vase de Soissons et rêve de wisigoths
frontières, fusions, errances
Si on te frappe sur la joue gauche, tend la droite, soit digne, ne te laisse pas frapper comme un esclave… Pourquoi cette traduction ne nous a jamais été offerte, pourquoi nous avoir laissé devenir des victimes?
L'hippocampe, cheval de mémoire
Abbé Grégoire, curé de fureurs 
Nous sommes nés d’un récit
Nous en tenons les fils et les regardons perplexes.
Nous ne savons qu’en faire. Nous ne savons qu’en dire.
Tirer les fils les uns après les autres ?
Comme vider la mer avec une cuiller
Alors nous allons errer dans ce labyrinthe accroché à un fil, à la recherche d’un taureau, d’une bête
Quel est il ce récit des origines ?
Vient il du religieux ? de la construction historique ? d'une légende familiale?
Nous sommes nés d’un récit et des images d’un monde que nous nous acharnons à construire le jour et détruire la nuit.

Création le 5 Août 2014 au Nombril du Monde à Pougne-Hérisson

Production Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin
Crédits photo Carine Janin