En coulisses

Le Baiser


Au départ, il y a un baiser. Puisqu’il faut un baiser pour exister, un baiser pour survivre et un baiser pour continuer. Puisque nous sommes tous issus d’un baiser, puisque notre destin est lié, d’une manière ou d’une autre, au baiser dont nous sommes issus ou dont nous pensons être issus, aux baisers que nous avons ou que nous n’avons pas reçus. Puisque pour que l’histoire commence, que notre histoire commence, il faut un baiser ou, au moins, l’histoire d’un baiser... Des baisers, qui jalonnent notre route, qui nous façonnent et que nous ne pouvons oublier, nous en avons tous. Pourquoi ce baiser-là nous touche-t-il et pas celui-ci, pourquoi tel baiser se dépose en nous alors que nous en oublierons tant d’autres, c’est l’une des choses que Valérie Puech avait envie de vous raconter…


Coproduction  « Les Gens : Cie », Domaine Départemental de la Roche Jagu, Le Nombril du Monde, Le Beau Monde ? Cie Yannick Jaulin
Avec le soutien du Théâtre 71, Scène Nationale de Malakoff et de la Maison des Métallos à Paris