En coulisses

La bête à deux dos ou le coaching amoureux


Ne perdons pas de vue nos origines ! 
La bête à deux dos ou le coaching amoureux a pour vocation la découverte ludique de l’animalité qui est en chacun de nous. Pour commencer, c’est une femme qui prend les choses en main puisque selon l’auteur « depuis Darwin, on le sait, c’est la femelle qui choisit le mâle ». Le ton est énergique, sans pitié et réanime nos capacités amoureuses grâce à un véritable cours d’observation et de remise en forme. Il entraîne, dans tous les sens du terme, l’adhésion des spectateurs. Dans un marathon amoureux drôle et tonique, un coach fait face au filet qui sépare symboliquement les spectateurs, comme les deux corps d’une parade amoureuse. L’actrice se dénommant elle-même « cochère de l’amour » s’essaie à une nouvelle discipline très en vogue : le coaching amoureux, nouvel espoir de l’homo erectus en mal d’amour. Si le spectacle croque goulûment notre part animale, il déclenche surtout la bonne humeur grâce aux tentatives de cette « cochère » maladroite. Pour cette préparation méthodique à l’amour fou, Angélique Clairand, seule en scène, signe une performance d’actrice emballante !


Coproduction
Le Beau Monde? Compagnie Yannick Jaulin ; Compagnie des Lumas ; dans le cadre du réseau des Arts en chemin : le centre culturel/ scène conventionnée de Terrasson ; le Nombril du Monde à Pougne-Hérisson ; le domaine départemental de la Roche Jagu ; Conseil Général des Côtes d'Armor ; et le Parc de Clère/ Conseil Général de la Seine-Maritime.
Crédits photos Jean-Louis Fernandez