En chantier

Causer d'amour

"Un spectacle en trio avec Morgane Houdemont au violon et Joachim Florent à la contrebasse. Morgane la punk qui triture la musique pour en faire une langue et moi qui jouis pleinement de ma langue chantée, incantatoire ou poétique.

Il y aura des histoires. Parce que ma langue de l’intérieur, celle qui a gravi les outils précaires de ma construction émotionnelle, aime les mythologies les profondeurs, les chemins tortueux des récits des origines poqués à mes lubies. Des briques d’histoires pleines de lallations, de digressions, d’incantations. C’est la valse des répétitions qui va en tracer le cercle."

Yannick Jaulin

Des mots d’amour

Jaulin a toujours raconté des histoires. À travers elles, il s’approche de lui, de ce qui a bâti sa manière ou ses mauvaises manières d’aimer. Il s’approche de ce qui se trame dans la géographie d’enfance.
Aimer, c’est accepter le pouvoir d’histoires qui résonnent si fort en nous qu’elles nous aveuglent, avec notre consentement.
Accepter le pouvoir des mots sur nous, accepter de ne pas comprendre ce que ces mots produisent sur nous.
Il sera question d’amour parce que Jaulin tente désespérément de parler d’amour depuis ses débuts. En tant que fils de paysan, il dit qu’il est né au pays de l’amour vache, et qu’il sera donc question de vétérinaires, de caillebottes, de barbe bleu et autres princes de l’amour.
Et si Barbe Bleue n’était qu’une langue dominante ? Et si, derrière la porte interdite, les squelettes dans l’obscurité étaient ces langues mortes toutes jeunes promises, mortes avant d’avoir pu s’épanouir, d’avoir pu prendre leur place maternelle.
Amour de la cruauté, des ratés, des hasards lumineux et des mots qui vont avec. Lui se défend en disant que les arbres les plus tordus sont les plus attachants et les plus mémorables. Un voyage prétexte à se faire artisan et amoureux de sa langue.

Création Causer d'amour
5 et 6 novembre 2018 au Train-Théâtre, Portes-lès-Valence

> Pour en savoir plus sur le diptyque Ma langue mondialepar ici.

Production Le Beau Monde ? Compagnie Yannick Jaulin
Coproduction Causer d'amour : Le Train Théâtre, Portes-lès-Valence (26) ; Théatre Sénart, Scène Nationale de Lieusaint (77) ; Gallia Théâtre, Saintes (17) ; Le Strapontin, Pont-Scorff (56) ; Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne (33)
En partenariat avec le Palais Idéal du Facteur Cheval.
Avec le soutien du CPPC - Théâtre de L’Aire Libre, Saint-Jacques de la Lande (35) et de l’OARA-Nouvelle-Aquitaine
Crédits photos : Florence Houchot